Cinquante mille naissances chaque année en France

Enfants conçus par AMP : le suivi médical au long cours reste nécessaire  Abonné

Publié le 11/04/2013
1365643067424475_IMG_102879_HR.jpg

1365643067424475_IMG_102879_HR.jpg
Crédit photo : Sébastien Toubon

POUR LE PÉDIATRE, «le succès d’une assistance médicale à la procréation (AMP) ne s’évalue pas uniquement sur un nombre d’embryons ou sur un taux de grossesses, mais sur la naissance d’un enfant bien portant», rappelle le Dr Laurence Foix-L’Hélias, pédiatre épidémiologiste arrivée depuis peu en néonatologie à l’hôpital Trousseau après avoir travaillé plusieurs années au sein de l’équipe du Pr René Frydman à l’hôpital Béclère (Clamart

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 16€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte