Prise en charge de la gale

Encore faut-il y penser…  Abonné

Publié le 09/03/2015
Dans les formes profuses avec de nombreux sarcoptes la transmission peut être indirecte

Dans les formes profuses avec de nombreux sarcoptes la transmission peut être indirecte
Crédit photo : PHANIE

L’augmentation de l’incidence ces dernières années est liée à plusieurs facteurs : la contagiosité (liée au diagnostic souvent tardif…), la densité parasitaire (les formes profuses/hyperkératosiques avec de très nombreux sarcoptes sont plus difficiles à traiter), et le cycle parasitaire qui nécessite deux traitements à quelques jours d’intervalle, ce qui n’est pas toujours observé.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 16€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte