En PACES, la déferlante  Abonné

Par
Publié le 12/06/2017

Cette fois-ci, ce n'est pas passé loin.

L'engouement des bacheliers pour les études de santé ne se dément pas : 17 % des 808 740 jeunes réunis cette année par la plateforme APB de pré-inscription dans l'enseignement supérieur en ont fait leur premier vœu.

En Ile-de-France, la filière PACES s'est ainsi retrouvée submergée, avec 1 000 candidats de plus que les quelque 6 800 places disponibles. Alerte. Réunion de crise. Sur « listes d'attente », les étudiants en sus ont finalement été rassurés par le gouvernement : ils pourront, quoi qu'il arrive, s'inscrire en PACES.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 16€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte