En Italie, des croque-morts et médecins d’un hôpital accusés de dépouiller les dépouilles

Publié le 24/10/2013
1382608613466541_IMG_114200_HR.jpg

1382608613466541_IMG_114200_HR.jpg
Crédit photo : S. TOUBON

La police financière italienne a arrêté mercredi cinq employés de la morgue de l’hôpital San Salvatore de Pesaro, sur la côte adriatique italienne.

Ces croque-morts sont accusés d’avoir dérobé les pacemakers de défunts. Trois d’entre-eux pratiquaient des « opérations chirurgicales » sur les cadavres pour prélever leurs pacemakers puis ils leur injectaient du formol pour les rendre plus beaux.

Opération « Lazarus »

Selon la police, qui a baptisé cette opération « Lazarus », du nom d’un personnage du Nouveau testament rendu à la vie par Jésus, les croque-morts se rendaient également au domicile des membres de la famille de la personne décédée pour leur extorquer de l’argent. Ils prétextaient la nécessité de revêtir les défunts pour encaisser jusqu’à 500 euros pour une paire de chaussures, un habit et un rosaire, sans jamais reverser l’argent dans les caisses de l’hôpital.

Une trentaine de personnes font l’objet d’une enquête dont des médecins et des entrepreneurs de pompes funèbres.

 AVEC AFP

Source : lequotidiendumedecin.fr