L’HISTOIRE DU JOUR

En Égypte, un nouveau nez au prix fort  Abonné

Publié le 07/03/2012

C’est à la fois une intervention de chirurgie esthétique qui coûte cher à son commanditaire et une nouvelle histoire de nez au pays de Cléopâtre. Anwar al-Bilkimy, un député égyptien, apparaît la semaine dernière à la télévision le visage couvert de bandages. Pourquoi ces pansements ? Parce qu’il a subi, assure-t-il, une attaque violente d’hommes armés qui lui ont volé 100 000 livres égyptiennes (12 500 euros) alors qu’il était à bord de sa voiture.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 16€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte