En cas de saignements sous contraceptifs

Par
Dr Maia Bovard Gouffrant -
Publié le 31/01/2019

Le cas particulier du saignement sous contraceptifs doit faire rechercher un oubli de pilule, une interaction médicamenteuse, une grossesse et surtout une pathologie infectieuse, à Chlamydia en particulier, une lésion cervico-utérine ou un kyste de l’ovaire.

Cees saignements sont plus fréquents sous contraception œstroprogestative (OP). On peut proposer d'augmenter la dose d'éthinylestradiol (EE), changer de type de progestatif ou passer à une contraception non orale.

En cas de contraception microprogestative, on peut ajouter l'EE ou proposer des traitements non hormonaux.

Inscrivez-vous GRATUITEMENT pour lire la suite de l’article

Déjà inscrit ?