En bref  Abonné

Publié le 07/03/2016

La metformine a des bénéfices incontestables et doit être poursuivie chez l'insuffisant cardiaque. Le surrisque d'IC est probable avec les sulfamides. Des incertitudes demeurent avec les iDPP4 dans l'IC avérée. Les analogues du GPL1 demandent une certitude de leur innocuité. Le bénéfice des iSGLT2 (quand ils seront disponibles) semble très probable en cas d'IC.


Source : Le Quotidien du médecin: 9477