En Bolivie, les mineurs, les Indiens d’Amazonie et... les médecins se mobilisent

Publié le 26/04/2012

Sur fond de pré-campagne électorale, les conflits sociaux s’étendent en Bolivie, rassemblant des forces disparates. Les mineurs manifestent pour obtenir une réévaluation du salaire minimum à 1 150 dollars (contre 150 aujourd’hui). Leur combat occasionne de violentes échauffourées avec la police.

Les médecins, eux, sont mobilisés – certains observent une grève de la faim – depuis plusieurs jours contre l’augmentation de six à huit heures de leur temps de travail quotidien.

Des manifestations ont rassemblé cette semaine médecins et mineurs à La Paz, capitale administrative du pays, mais aussi dans d’autres villes comme Santa Cruz (est), Sucre (sud-est), Cochabamba (centre) et Tarija (sud).

Des Indiens d’Amazonie se préparent, eux, à entamer une nouvelle marche jusqu’à La Paz – quelque 600 km – pour faire annuler un projet routier devant traverser le territoire indigène du Parc national Isiboro Secure (Tipnis), dans le nord-est du pays.


Source : lequotidiendumedecin.fr