Psychotropes chez les personnes âgées

En Belgique, un projet pilote de sevrage pour des patients plus autonomes  Abonné

Publié le 14/06/2018
belgique1

belgique1
Crédit photo : Benjamin Leclercq

belgique2

belgique2
Crédit photo : Benjamin Leclercq

Ce mardi ensoleillé de mai, au 7étage de l’hôpital de Mons, c’est l’heure de papoter. Thématique du jour : gestion de la solitude et astuces pour l’adoucir. Attablées en compagnie d’une psychologue, cinq personnes âgées discutent de leur vie quotidienne et partagent leurs expériences. Un moment de parole qui dépasse le cadre purement psycho-social : c’est l’un des ateliers de « Psychotropes, trop c’est trop », projet pilote de sevrage médicamenteux en gériatrie.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 16€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte