Écoute bienveillante, respect, clarté, confidentialité… : une charte d'engagement des libéraux auprès de leurs patients

- Publié le 21/06/2019
- Mis à jour le 15/07/2019
relation patient médecin

relation patient médecin
Crédit photo : Phanie

Recevoir les patients « dans un respect mutuel », agir « avec humanité »,  écouter « avec bienveillance, en prenant en compte le vécu » ou encore délivrer des soins « selon les recommandations de bonnes pratiques » : l'Union nationale des professionnels de santé (UNPS, qui regroupe 22 syndicats et 12 professions)* vient de présenter une charte d'engagement des libéraux pour promouvoir la qualité de la relation patients/soignants et « réaffirmer les engagements fondateurs de l'exercice ».

Colloque fragile

Grâce à cette charte interpro, construite avec l'éclairage de France Assos Santé (usagers), l'objectif de l'UNPS est de « renforcer les liens et la confiance entre le patient et le professionnel de santé » et d'initier des échanges vertueux, explique Serge Deschaux, chirurgien-dentiste et co-animateur du groupe de travail interne (qualité, sécurité, pertinence). 

Praticiens et paramédicaux en proie au burn-out, agressions et incivilités en hausse, rythme de travail « infernal », saturation des plannings des soignants : le colloque singulier est gravement fragilisé, diagnostique l'UNPS. D'où l'urgence de rappeler les fondamentaux. « Si le manque de temps dédié à la personne malade est pointé dans le projet de loi de santé, il faut bien constater que le temps d'écoute du patient, non valorisé, souffre avant tout d'un manque de considération, analyse Serge Deschaux. Cette écoute bienveillante doit prendre en compte l'expérience du patient et son environnement social et professionnel. »

Retour aux sources 

La charte rappelle ainsi les douze principes essentiels de l'activité et des bonnes pratiques. On peut y lire que le professionnel s'engage « à répondre à vos questions dans son champ de compétences et à s'assurer de votre bonne compréhension », « à respecter votre intimité, votre pudeur et votre personnalité », « à développer la prévention au cœur de son exercice », ou encore « à vous délivrer ces soins dans des conditions de sécurité conformes à la réglementation ».

Loin d'un catalogue de bons sentiments, il s'agit d'un engagement pour 400 000 professionnels de santé qui pourra cimenter la confiance, insiste Serge Deschaux. Le document est destiné à être relayé et affiché dans les salles d'attente et lieux d'accueil des cabinets libéraux et des officines.

* Représente 12 professions libérales : audioprothésistes, chirurgiens-dentistes, biologistes, infirmiers, masseurs-kinésithérapeutes, médecins, orthophonistes, orthoptistes, pédicures-podologues, pharmaciens, transporteurs sanitaires, sages-femmes.