ECCO-ESMO 2015 : cabozantinib et nivolumab, deux nouvelles options pour le cancer du rein

Par Damien Coulomb
- Mis à jour le 12/07/2019

Crédit photo : PHANIE

Ces dix dernières années, les nouveaux traitements autorisés dans l’indication du carcinome à cellules rénales se sont multipliés : anti-VEGF (bevacizumab), inhibiteurs de tyrosine kinases (sorafenib et sunitibib), inhibiteurs du mTOR (évérolimus, temsirolimus)… Désormais, deux nouvelles molécules – le cabozantinib, un inhibiteur de tyrosine kinases, et le nivolumab, un anticorps anti PD-L1 – viennent compléter l’arsenal des options de seconde intention, d’après les résultats des études de phase III, METEOR et CheckMate 025, présentés ce samedi en « session présidentielle » du Congrès euro

Ce contenu est réservé aux abonnés

Je m'abonne à partir de 1 €

Déja abonné au journal ?

Activez votre abonnement web

Déjà abonné ?