Du HDL pour traiter les sténoses aortiques

Publié le 19/07/2013

Ce serait une révolution dans la prise en charge des sténoses aortiques. Une équipe canadienne dirigée par le Dr Jean-Claude Tardif (Montreal Heart Institute) suggère que des composés « HDL-like » pourraient prévenir la détérioration valvulaire et même en faire régresser la progression. Les chercheurs ont obtenu de bons résultats chez des souris après administration intra-veineuse de composés mimant le HDL. Le bon cholestérol aiderait à rouvrir les valves aortiques, prévenir l’insuffisance cardiaque et la mort subite.

Dans ce modèle de souris, la sténose aortique avait été induite par un régime riche en LDL-cholestérol. Les rongeurs avaient été divisés ensuite en 2 groupes : un témoin perfusé au sérum physiologique, un autre traité par un peptide mimant l’apoA-I pendant 2 semaines. Au bout de 28 jours, la valve aortique s’ouvrait plus largement dans le groupe traité par rapport au témoin. Le mur aortique avait également diminué en épaisseur dans le groupe traité. L’étendue des lésions cicatricielles valvulaires était significativement plus petite dans le groupe traité.

British Journal of Pharmacology, publié le 15 juillet 2013

 Dr I. D.

Source : lequotidiendumedecin.fr