Drépanocytose : 700 000 euros débloqués pour la recherche

Publié le 20/06/2017

À l'occasion de la Journée mondiale contre la drépanocytose, Valérie Pécresse, présidente de la région Ile-de-France, a annoncé que « 700 000 euros seront consacrés à la recherche sur la drépanocytose » sur les deux millions d'euros alloués à la recherche en thérapie génique.

La drépanocytose touche près de 16 000 personnes en France mais reste encore méconnue. Cette maladie génétique affecte l'hémoglobine des globules rouges et peut se manifester par des crises douloureuses, un risque plus important d'infection ou encore une anémie.

L'Ile-de-France est la région française la plus touchée par cette maladie avec « 60 % de cas recensés » et les personnes d'origine antillaise ou africaine sont les plus concernées. Farida Adlani, vice-présidente de la région Ile-de-France chargée de la santé, a souligné que « la maladie continue de tuer avec une espérance de vie de moins de 40 ans ».

En matière de prévention, Valérie Pécresse envisage également le « dépistage néonatal universel » de la drépanocytose et souhaite sensibiliser sur la maladie grâce à des interventions dans les lycées et CFA de la région.

Toutefois, il faudra attendre que le budget soit voté et accepté par le conseil régional d'Ile-de-France en juillet prochain.

Mathilde Segard (avec AFP)

Source : lequotidiendumedecin.fr