Dr Stéphane Ederhy : « Des complications cardiaques de l'immunothérapie rares mais graves, de survenue brutale et précoce »

Par Dr Isabelle Hoppenot
- Publié le 18/04/2019
- Mis à jour le 15/07/2019
Pr Ederhy

Pr Ederhy
Crédit photo : DR

La mise à disposition récente des immunothérapies (nivolumab, ipilimumab, pembrolizumab, atezolizumab, durvalumab, avelumab) dans la prise en charge de nombreuses tumeurs (cancer du poumon, du rein, mélanome, lymphome…) constitue une innovation majeure dans le traitement des patients atteints de cancer, permettant une amélioration du pronostic.

Inscrivez-vous GRATUITEMENT pour lire la suite de l’article

Déjà inscrit ?