L'accélération annoncée des restructurations hospitalières

Douche froide pour les petites maternités  Abonné

Publié le 12/06/2007
1276112398F_Img271509.jpg

1276112398F_Img271509.jpg

«NOUS SOMMES TRÈS pessimistes, et même assommés.» Ainsi parle Michel Antony, président de la Coordination nationale des comités de défense des hôpitaux de proximité. En faisant part la semaine dernière de son souhait de «forcer» le pas en matière de restructurations hospitalières (« le Quotidien » du 7 juin), la ministre de la Santé, Roselyne Bachelot, a fait aux protecteurs des petits établissements l'effet d'une douche froide.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 16€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte