Premiers romans

Double vie et fin de vie

Publié le 28/05/2007
- Mis à jour le 28/05/2007
1276104930F_Img266054.jpg

1276104930F_Img266054.jpg

LE PRIX Marie Claire du premier roman corse la difficulté en imposant un thème ; c'était cette année la « double vie », un exercice auquel Johanne Rigoulot, 33 ans et qui travaille dans l'audio-visuel, a sacrifié avec bonheur.

Ce contenu est réservé aux abonnés

Je m'abonne à partir de 1 €

Déja abonné au journal ?

Activez votre abonnement web

Déjà abonné ?