Double aveugle contre placebo  Abonné

Publié le 12/06/2017

Cette étude porte sur la supériorité éventuelle, sur la scène de l’Olympia, de, à ma gauche, Gilbert Montagné auquel on a mis un bandeau sur les yeux et, à ma droite, le groupe de musique britannique Placebo. Ni Gilbert ni Brian ne savent ce qu’ils chantent, ni le public ne sait ce qu’il écoute. Les critères de jugements sont tierces :

1) L’intensité des applaudissements.

2) La durée des rappels.

3) le nombre de briquets allumés au bout des avant-bras

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 16€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte