Dotation des URPS : le CNPS dénonce la rétention d’une partie des fonds

Publié le 25/10/2013

Le Centre national des professions de santé (CNPS, libéraux de santé) s’alarme des difficultés financières rencontrées par les Unions régionales des professionnels de santé (URPS) « auxquelles l’agence centrale des organismes de Sécurité sociale (ACOSS) n’a pas reversé la totalité de leurs dotations de fonctionnement ».

Selon Philippe Gaertner, président du CNPS, les URPS des podologues n’ont reçu que 25 % de leurs dotations, celles des kinés 50 %, celles des orthophonistes entre 26 et 50 % selon les régions, celles des chirurgiens-dentistes 73 % et celles des médecins 80 %.

Les URPS entravées dans leur fonctionnement

Le CNPS avertit que ces rétentions « totalement inacceptables » entraînent « de graves problèmes de fonctionnement pour les URPS ». Celles-ci n’ont plus les moyens de faire face à leurs frais de personnel, ni d’assurer leurs missions.

Philippe Gaertner demande au ministère de la Santé d’intervenir de toute urgence, considérant que celui-ci a « une obligation de résultat sur ce dossier ».

La conférence nationale des URPS de médecins libéraux, par la voix de son président, le Dr Philippe Boutin, s’associe à ce cri d’alarme. Il prévient que faute de versement immédiat par l’ACOSS des sommes dues, « les Unions se réservent la possibilité d’engager une action contre cet organisme, en lui imputant la charge de tous les frais financiers supplémentaires ».

 H.S.R.

Source : lequotidiendumedecin.fr