DMLA : le bevacizumab aussi efficace que le ranibizumab

Publié le 09/05/2011
1304960852253080_IMG_60583_HR.jpg

1304960852253080_IMG_60583_HR.jpg
Crédit photo : © PHANIE

Les ophtalmologues attendaient de longue date les preuves de l’efficacité du bevacizumab (Avastin) dans la dégénérescence maculaire liée à l’âge (DMLA). C’est maintenant chose faite au vu des résultats publiés cette semaine dans le « New England Journal of Medicine » par une équipe de recherche américaine. Si le ranibizumab (Lucentis) est le seul anti-VEGF autorisé dans la DMLA dite « humide » avec néovascularisation, l’anticancéreux bevacizumab est prescrit depuis longtemps hors AMM, en raison d’un coût 40 fois inférieur.

La suite de l’article est réservée aux inscrits.

L’inscription est GRATUITE. Elle vous permet :

  • d’accéder aux actualités réservées aux professionnels de santé,
  • de recevoir les informations du jour directement dans votre boîte mail,
  • de commenter les articles de la rédaction, de participer aux débats et d’échanger avec vos confrères.

Votre inscription NOUS permet de contrôler le contenu auquel nous avons le droit de vous donner accès en fonction de votre profession (directives de l’ANSM).

Inscrivez-vous GRATUITEMENT pour lire la suite de l’article.

Je m'inscris

Déjà inscrit ?

Soutenez la presse qui vous soutient

Abonnez-vous pour bénéficier de l’accès en illimité à tous les articles.

1€ le premier mois puis 16€/mois

(résiliable à tout moment)