Difficile bataille sur le net  Abonné

Publié le 23/03/2015

Puisque c’est via Internet que sont recrutés la plupart des candidats au jihad, c’est sur la toile que le programme de déradicaliation se positionne également. Le spot « stop jihadisme » met en ligne depuis le mois dernier des images choc, en utilisant la même musique que les vidéos de l’EI, pour dissuader les jeunes de partir pour la Syrie. « Il confond lutte contre le terrorisme et prévention routière », selon certaines critiques.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 16€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte