Devancer les craintes  Abonné

Publié le 02/05/2014

Le retrait de Diane 35 et le déremboursement des pilules de troisième génération ont contribué à engendrer des peurs et des doutes chez les utilisatrices de contraceptifs oraux. D’après l’étude du Dr Sophie Perichon (médecin généraliste à Lyon) sur les représentations des patientes concernant les hormones contraceptives, les femmes entretiennent trois types de craintes. Celles liées aux effets indésirables bénins (prise de poids, baisse de la libido…), celles concernant les éventuelles conséquences graves sur la santé (AVC, infarctus, thrombose…).

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 16€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte