CD4 et cellules de Langerhans

Deux portes d’entrée du VIH1 au niveau du vagin

- Mis à jour le 15/02/2007
1276111136F_Img247699.jpg

1276111136F_Img247699.jpg

DANS LE MONDE, la majorité des personnes infectées par le VIH1 sont des femmes ; la plupart ont été contaminées par voie sexuelle. Dès lors, le blocage de la transmission muqueuse et de la diffusion locale dans le tractus génital féminin est un élément clé dans la prévention de l’infection. La mise au point de vaccins et de microbicides topiques nécessite une parfaite compréhension des tout premiers moments de l’infection au niveau muqueux.

Ce contenu est réservé aux abonnés

Je m'abonne à partir de 1 €

Déja abonné au journal ?

Activez votre abonnement web

Déjà abonné ?