Tériflunomide et l’alemtuzumab

Deux nouvelles molécules prometteuses dans la SEP  Abonné

Publié le 12/06/2012

LE TÉRIFLUNOMIDE et l’alemtuzumab ont fait l’objet d’études de phase III dans le traitement de fond de la sclérose en plaques (SEP) récurrente-rémittente, dont les résultats très encourageants ont été présentés au dernier congrès de l’Académie américaine de neurologie.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 16€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte