Deux initiatrices  Abonné

Publié le 22/11/2018

Deux femmes ont permis le développement de l’hypnose en anesthésie moderne.

Alice Magaw, infirmière anesthésiste des frères Mayo, chirurgiens américains, a pratiqué en 1906 plus de 14 000 anesthésies sans décès, grâce à une communication empathique avec suggestions positives permettant la baisse des besoins en chloroforme ou éther.

Le Pr Marie-Élisabeth Faymonville a démontré en 1999 les bénéfices multiples de l’hypnose associée à une sédation légère et à une anesthésie locale chirurgicale en comparaison d’une anesthésie générale en chirurgie cervicale endocrine (3).

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 16€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte