Déserts médicaux : la FMF veut un choc de compétitivité

Publié le 27/11/2012

Pour le Dr Jean-Paul Hamon, patron de la Fédération des médecins de France (FMF), si la ministre de la Santé veut un plan de lutte efficace contre les déserts médicaux, celui-ci devra créer les conditions d’« un choc de compétitivité pour la médecine libérale ». Avec des mesures lisibles, comme un forfait structure conditionné à l’embauche de personnel. Au lieu de ça, juge Jean-Paul Hamon, « on va nous présenter des mesurettes, la ministre va utiliser un arrosoir là où il faudrait un Canadair ».

La FMF cache mal son impatience et ses doutes vis-à-vis de ce plan promis par la ministre de la Santé. Son président met en parallèle quelques « affichages de Marisol Touraine, comme l’annonce de la mise en place de 200 praticiens territoriaux », et une autre réalité moins consensuelle. Il prend l’exemple de ces médecins exerçant en zones sous-médicalisées, « à qui les caisses suppriment du jour au lendemain les astreintes de PDS en nuit profonde, ou bien leur cherchent des poux dans la tête au sujet des indemnités journalières ». Le patron de la FMF, qui redoute « qu’il ne sorte rien des propositions de Marisol Touraine », demande au ministère « un peu de cohérence politique pour inciter au moins les médecins encore en place à ne pas dévisser leur plaque ».

 H.S.R.

Source : lequotidiendumedecin.fr