A Nancy, oeuvres méconnues ou inédites

Des trésors d'art nouveau

Publié le 29/03/2007
- Mis à jour le 29/03/2007
1276099379F_Img256805.jpg

1276099379F_Img256805.jpg

ILS S'APPELLENT Emile Gallé, Louis Majorelle, Eugène Vallin, Antonin Daum, Victor Prouvé, Emile Friant, Jacques Grüber… Ensemble, ils fondèrent l'école de Nancy, grande « industrie d'art » qui fédéra des artistes, décorateurs, artisans rassemblés autour de cette idée révolutionnaire selon laquelle la valeur ornementale et esthétique doit recouvrir tout objet ou édifice. Cette ambition s'accompagna d'un renouveau des formes et des matériaux utilisés. L'art entra dès lors dans les maisons, s'afficha sur les immeubles, s'immisça dans la vie quotidienne.

Ce contenu est réservé aux abonnés

Je m'abonne à partir de 1 €

Déja abonné au journal ?

Activez votre abonnement web

Déjà abonné ?