Des spores pour véhiculer les antigènes vaccinaux

Publié le 24/10/2012
spores

spores

Bacillus subtilis, l’une des bactéries les plus étudiées qui fascinent encore les microbiologistes pourrait être un bon candidat vaccin, oral ou nasal, ses spores servant de transporteurs aux antigènes.

Depuis des dizaines d’années cette bactérie modèle qui a déjà répondu à de nombreuses questions de biologie cellulaire, est étudiée sous tous les angles. Le Pr Simon Cutting (Royaume-Uni) lui a découvert que les spores de la bactérie pouvaient servir de transporteurs d’antigènes et induire une réponse immunitaire souhaitée. Ces spores peuvent en effet rester latentes et ne pas germer pendant des millions d’années si les conditions environnementales ne sont pas appropriées.

De multiples avantages

Ce vaccin fabriqué à partir des spores de Bacillus est utilisable par voie nasale ou orale, a expliqué le Pr cutting. Il peut même être enrobé dans un film soluble et placé sous la langue comme un petit bonbon pour rafraîchir l’haleine. Les spores étant exceptionnellement stables, le vaccin n’aurait pas besoin d’être conservé au froid.

« Les vaccins administrés par voie nasale non seulement évitent la douleur de la piqûre (ndlr : utile chez les apiphobes, voir notre article sur les phobies) mais sont aussi plus sécurisants notamment dans les pays en développement où sévit le VIH » a expliqué le Pr Cutting.

Le chercheur a d’ores et déjà présenté une évaluation préclinique de ce candidat vaccin dans différentes infections, comme la tuberculose, le tétanos, la grippe et plus étonnamment contre Clostridium difficile. La suite est dans les mains de Holloway Immunology, la société qui doit se lancer dans les développements de trois vaccins.

Dr A.T.-M.

Source : lequotidiendumedecin.fr