Lésion cérébrale, VIH et troubles du sommeil

Des pathologies somatiques associées au risque de suicide  Abonné

Par
Publié le 15/06/2017

Certaines pathologies chroniques somatiques sont associées à un risque plus élevé de suicide, même en l’absence de maladie mentale, d’après une étude menée aux États-Unis et parue dans le « American Journal of Preventive Medicine ». Les auteurs ont ainsi observé une multiplication du risque par deux en cas de VIH/Sida ou de troubles du sommeil, et par neuf en cas de lésion cérébrale traumatique. D'autres pathologies étaient impliquées, dans une moindre mesure (cancer, BPCO, épilepsie, migraine…), et la multimorbidité accroissait encore le risque.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 16€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte