Des moustiques génétiquement modifiés sans odorat

Publié le 31/05/2013

Une équipe de l’université de Rockfeller ouvre des pistes contre la dengue et la fièvre jaune, avec des travaux prometteurs publiés dans Nature sur des moustiques Aedes aegypti. Les chercheurs ont en effet réussi à créer des insectes privés d’odorat par manipulation génétique. Ces moustiques « sans nez » ne sont plus attirés par l’odeur humaine et préfèrent encore piquer des cochons d’Inde !

L’équipe dirigée par Leslie Vosshall a concentré son attention sur le gène orco. « Nous savions ce gène important pour la réponse des moustiques aux odeurs », explique la chercheuse. L’équipe s’est servie d’enzymes nucléases à doigt de zinc (« Zinc finger nucleases » en anglais) introduites au stade embryonnaire pour réaliser la mutation du gène. « En interférant avec un seul gène, nous avons perturbé les moustiques dans leur avidité pour l’humain », indique-t-elle. L’équipe projette de décrire dans le détail les interactions entre la protéine orco et les récepteurs olfactifs, ce qui pourrait aider à mieux comprendre le mode d’action des répulsifs et à mettre au point une nouvelle génération de produits.

Nature, publié le 29 mai 2013.

 Dr I. D.

Source : lequotidiendumedecin.fr