Des mesures préventives renforcées  Abonné

Par
Pascale Solere -
Publié le 19/11/2018

La très grande prématurité et la dysplasie bronchopulmonaire (DBP) sont associées à une morbidité respiratoire importante à moyen et long terme, imposant quelques points clés pour le suivi et la prise en charge des patients. Un suivi clinique et fonctionnel des enfants les plus à risque est indiqué pour dépister précocement les symptômes respiratoires et proposer les traitements adaptés. Pour préserver leur capital respiratoire, des mesures préventives doivent par ailleurs être recommandées :

– éviter la garde en collectivité avant l’âge de 1 an ;

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 16€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte