Incontinence urinaire

Des mesures pour la prise en charge  Abonné

Publié le 04/04/2007

ABSENCE d'information du public, insuffisance de formation des professionnels de santé, difficulté pour identifier les structures et les professionnels compétents, absence de prise en charge des protections absorbantes et de certains médicaments : telles sont les principales insuffisances de la prise en charge de l'incontinence urinaire, selon le rapport remis à Philippe Bas par le Pr François Haab, secrétaire général de la Société francophone interdisciplinaire d'urodynamique et de pelvi-périnéologie.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 16€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte