Des malformations toujours pas élucidées

Par
Publié le 20/06/2019

L’affaire dite des « bébés sans bras » est-elle en passe de trouver des réponses ? Alors qu'aucune hypothèse n'était jusque-là privilégiée, les résultats des travaux des deux comités mis en place en février devaient en effet être révélés fin juin. Mais leur présentation attendra sans doute enocre un peu. À côté du Comité d'orientation et de suivi (COS) dont fait partie Isabelle Taymans-Grassin, le comité scientifique (CES) qui comporte une vingtaine d’experts devrait se positionner en faveur d'enquêtes de terrain, suite à des auditions réalisées le mois dernier.

La suite de l’article est réservée aux inscrits.

L’inscription est GRATUITE. Elle vous permet :

  • d’accéder aux actualités réservées aux professionnels de santé,
  • de recevoir les informations du jour directement dans votre boîte mail,
  • de commenter les articles de la rédaction, de participer aux débats et d’échanger avec vos confrères.

Votre inscription NOUS permet de contrôler le contenu auquel nous avons le droit de vous donner accès en fonction de votre profession (directives de l’ANSM).

Inscrivez-vous GRATUITEMENT pour lire la suite de l’article.

Je m'inscris

Déjà inscrit ?

Soutenez la presse qui vous soutient

Abonnez-vous pour bénéficier de l’accès en illimité à tous les articles.

1€ le premier mois puis 16€/mois

(résiliable à tout moment)