Des lieux de soins dédiés, comme pour les policiers  Abonné

Publié le 18/01/2016

Le Pr Didier Sicard (président d’honneur du Comité consultatif national d’éthique), s’est exprimé dans le cadre du colloque : « Pour soigner leurs souffrances, les soignants hésitent à se rendre dans des structures d’accueil qui leur sont ouvertes comme à n’importe quel autre citoyen. Plusieurs raisons poussent à la création de lieux dédiés comme d’autres professions à risque ont pu le faire (police, gendarmerie, sapeurs pompiers…).

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 16€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte