Des GP aidés mais «burnoutés» quand même...

Publié le 21/01/2019

Le plan Ma santé 2022 fait la part belle aux assistants médicaux aux dépens des IDE en pratique avancée. Le modèle choisi est celui de la Grande-Bretagne où les médecins de ville, salariés du NHS, sont secondés par des assistants qui installent les patients, éditent les ordonnances et effectuent les formalités administratives. Cette aide quotidienne diminue-t-elle le risque de burn-out ? Pas vraiment puisque plus de 50 % des généralistes britanniques présentent des signes d’épuisement au travail (4).

Ce contenu est réservé aux abonnés

Je m'abonne à partir de 1 €

Déja abonné au journal ?

Activez votre abonnement web

Déjà abonné ?