Impatiences et mouvements périodiques du sommeil

Des gènes à risque sont identifiés  Abonné

Publié le 18/07/2007

De notre correspondante

LE SYNDROME des jambes sans repos (SJR), dont la fréquence croît avec l'âge, touche de 5 à 15 % de la population européenne. C'est une cause majeure de perturbations du sommeil. Il se manifeste par des sensations désagréables, les impatiences des membres inférieurs, et une composante motrice, les mouvements périodiques. Il en résulte de grandes difficultés d'endormissement.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 16€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte