Des généralistes du Val-de-Marne réclament à Touraine deux contrats de praticien territorial

Publié le 24/02/2014
1393243556500705_IMG_123571_HR.jpg

1393243556500705_IMG_123571_HR.jpg
Crédit photo : DR

Deux médecins généralistes réclament à Marisol Touraine d’obtenir deux contrats de praticien territorial de médecine générale (PTMG) à Limeil-Brévannes (Val-de-Marne).

« Notre cabinet médical risque de disparaître dans les prochains mois », écrivent les Drs Christian Bruez et Émilie Livartowski dans une pétition adressée à la ministre de la Santé et au maire de leur commune. Un confrère vient de partir en retraite, un autre va cesser prochainement son activité dans ce cabinet de groupe qui soigne plus de 4 000 patients, indiquent-ils.

Leurs démarches pour remplacer leurs deux confrères ont été infructueuses, d’autant que dans les communes alentour, six autres médecins ont dévissé leur plaque en laissant la place vacante. Dans cette partie du Val-de-Marne, « l’offre médicale de proximité se dégrade à une vitesse inquiétante », constatent-ils. « Les médecins des villes voisines refusent, désormais, et de plus en plus, de nouveaux patients ».

Désertification

Les deux généralistes estiment que leur revendication s’intègre dans le cadre des objectifs du « pacte territoire santé », « supprimer ou empêcher la désertification médicaleen Ile-de-France », lit-on. Les médecins ont fait leur calcul : le nombre de généralistes de Limeil-Brévannes est de 0,5 pour 1 000 habitants contre 1,27 pour 1 000 habitants dans le département.

Selon l’agence régionale de santé d’Ile-de-France, Limeil-Brévannes ne fait pas partie des trois zones du Val-de-Marne considérées comme déficitaires et fragiles, définies dans le schéma régional d’organisation des soins ambulatoire (SROS).

A.B.-I.

Source : lequotidiendumedecin.fr