Activité physique et insuffisance cardiaque

Des effets bénéfiques importants prouvés  Abonné

Publié le 11/05/2015
L’activité passe par des exercices d’endurance, de résistance et éventuellement d’amélioration de...

L’activité passe par des exercices d’endurance, de résistance et éventuellement d’amélioration de...
Crédit photo : PHANIE

Il y a 25 ans, l’activité physique était contre-indiquée en cas d’insuffisance cardiaque. Celle-ci était en effet alors avant tout considérée comme une maladie du muscle cardiaque et il était alors admis que l’exercice physique exerçait une contrainte délétère.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 16€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte