Des dirigeants du Comité permanent amiante mis en examen

Publié le 09/01/2012

Quatre dirigeants du Comité permanent amiante (CPA) ont été mis en examen par la juge en charge de l’enquête sur les dégâts causés par l’amiante, indique l’Association nationale de défense des victimes de l’amiante (Andeva). Dominique Moyen ancien directeur général de l’Institut national de recherche et de sécurité(INRS) qui imagina et créa le CPA, et Jean-Pierre Hulot, ex-secrétaire du CPA, ont été mis en examen pour « homicides, blessures involontaires et abstentions délictueuses ». Arnaud Peirani, ancien chargé de mission au ministère de l’Industrie et Daniel Bouige, ancien directeur général de l’Association française de l’amiante (AFA) ont également été mis en examen. Selon Andeva, ces ex-dirigeants du CPA sont poursuivis pour avoir « participé activement au CPA et avoir contribué à créer des dommages qu’ont subis les victimes de l’amiante en minimisant les dangers de ce matériau, en contribuant à la désinformation du public et en participant au blocage d’une directive européenne d’interdiction de l’amiante en 1991 et 1994 ». D’après l’ex-Agence française de sécurité sanitaire de l’environnement et du travail (Afsset), l’amiante est jugée responsable en France de 10 à 20 % des cancers du poumon et pourrait être à l’origine de 100 000 décès d’ici à 2025.

 D. B. (avec AFP)

Source : lequotidiendumedecin.fr