Des pistes à suivre…

Des contrats, des bourses et beaucoup de bonne volonté

Publié le 29/03/2012
Fac de médecine

Fac de médecine
Crédit photo : S. Toubon/« le Quotidien »

Sur les 400 contrats espérés, 146 ont pu être conclu en 2010 et 2011. C’est peu, mais cela semble suffire pour montrer l’exemple et attirer plus de candidats. Les agences régionales de santé ont pris l’initiative d’un dispositif qui semble bien utile. Des guichets uniques à l’installation permettent d’accueillir des médecins stagiaires au sein des maisons de santé, avec la mise à disposition de logements pour les accueillir. Pour booster l’attractivité des territoires, les élus redouble d’ingéniosité. Sur le terrain, l’aménagement du territoire prend des formes diverses et variées. Réhabilitation d’un presbytère en maison de ville, transformation d’une ancienne caserne de pompiers en maison de santé, les communes redoublent d’imagination pour accueillir leurs nouveaux médecins et trouver des solutions. Ces projets de santé ne sont pas toujours évidents à monter pour des élus de villages de 500 âmes, parfois imperméables au langage technocratique des administrations, c’est pourquoi les communautés de communes et les ARS peuvent être mises à contribution dans l’élaboration de projets de santé qui impliquent des investissements un peu lourds. Mais ça marche : dans la Somme, la communauté de communes du sud-ouest amiénois, qui regroupe 40 000 habitants, n’a pas hésité à mobiliser 1,5 million d’euros de subventions de l’État pour développer les métiers du maintien à domicile et la construction de trois maisons de santé.


Source : lequotidiendumedecin.fr