Des aires cérébrales impliquées dans l’anorexie et la boulimie

Publié le 04/04/2012

Les aires cérébrales de la récompense sont activées par les aliments de manières différentes selon le comportement alimentaire. C’est la conclusion obtenue en conduisant une étude par IRM fonctionnelle chez des individus présentant des troubles du comportement alimentaire (anorexie mentale, obésité simple et syndrome de Prader Willy qui est une obésité extrême), comparés à des sujets dénués de troubles. Les aires de la récompense et du plaisir des anorexiques sont moins sensibles aux diverses images représentant des aliments, à l’inverse des sujets boulimiques, dont les réponses sont accrues. Les réponses des sujets témoins sont médianes. Ce qui pourrait aider à traiter anorexie et boulimie, expliquent les auteurs.

Conférence sur les neurosciences cognitives à Chicago.

 Dr BÉ. V.

Source : lequotidiendumedecin.fr