Dépistage du colo-rectal : l’UMESPE veut affirmer le rôle des médecins traitants

Publié le 27/08/2013

L’U.ME.SPE./C.S.M.F. réagit au bilan du plan cancer publié la semaine dernière qui rappelait notamment les résultats insuffisants du dépistage du cancer colorectal (31,7 % de sujets dépistés en 2012 pour un objectif à 60 %). Le syndicat des médecins spécialistes libéraux considère que « cet échec est lié à une gestion technocratique d’une médecine administrée des campagnes de dépistage à l’opposé de la médecine clinique praticienne basée sur les médecins traitants et leurs correspondants hépato-gastroentérologues libéraux ». Le syndicat demande que la responsabilité initiale de ces professionnels soit affirmée avec « inclusion des résultats dans la Rémunération sur objectifs de santé publique (ROSP) », ce qui permettrait « de financer, à leur juste valeur, des consultations de dépistage ».

 Dr L. A.

Source : lequotidiendumedecin.fr