Dépassements : face aux « caricatures », les cliniques préparent une charte des bonnes pratiques

Publié le 19/03/2012

Non à la stigmatisation « injuste et stérile » des dépassements d’honoraires : les cliniques privées et les syndicats de médecins libéraux demandent ce lundi aux candidats à l’élection présidentielle de ne pas sombrer dans la « caricature ». Réunis au sein du CLAHP, le comité de liaison et d’action de l’hospitalisation privée, la Fédération de l’hospitalisation privée (FHP), les syndicats médicaux (CSMF, FMF, Le BLOC et SML) ainsi que la Conférence des présidents de CME de l’hospitalisation privée ont décidé d’établir une « charte détaillée des bonnes pratiques en matière de compléments d’honoraires ». Cette charte sera diffusée auprès des professionnels de santé durant le second semestre 2012.

Le CLAHP rappelle par voie de communiqué que l’insuffisance des tarifs opposables est à l’origine des dépassements dans certaines spécialités, tout en regrettant l’absence de mise en place du secteur optionnel. « Il peut exister des abus qui sont néanmoins le fait d’une minorité », estime le comité de liaison et d’action de l’hospitalisation privée, qui souligne que la transparence tarifaire est de mise en clinique privée, que les patients couverts par la CMU et l’AME y sont acceptés, et que les dépassements existent aussi à l’hôpital public.


Source : lequotidiendumedecin.fr