Étude

Démocratie cellulaire  Abonné

Publié le 18/10/2011

Traiter quelqu’un de binaire n’est pas forcément gentil. Il ne connaît que deux modes de réponse : oui ou non, 1 ou 0. Et, pourtant, nous sommes tous, au plus profond de nous-mêmes, binaires. C’est ce que viennent de montrer des chercheurs américains en s’intéressant à l’unité fondamentale de tout être vivant : la cellule.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 16€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte