Delirium postopératoire : risque de déclin cognitif

Publié le 05/07/2012

La survenue d’un delirium après chirurgie cardiaque est associée à un déclin cognitif au cours de la première année. C’est ce que montre une étude publiée dans le New England Journal of Medicine.

Ce travail a porté sur 225 patients âgés de 60 ans ou plus devant subir un pontage coronarien ou un remplacement valvulaire. Les fonctions cognitives étaient mesurées avant et après chirurgie par MMSE (Mini Mental State Examination). Un delirium postopératoire était diagnostiqué à l’aide de la Confusion Assessment Method.

Les 103 participants (46 %) qui ont développé un delirium postopératoire avaient un MMSE préopératoire moyen plus faible que les autres (25,78 versus 26,9). Après ajustement, ceux qui présentaient un delirium avaient à J2 une plus forte chute de MMSE que les autres (7,7 points contre 2,1) ; ils avaient également de moins bonnes fonctions cognitives à 1 mois (24,1 versus 27,4) et à 1 an (25,2 versus 27,2). Davantage de sujets du groupe delirium n’étaient pas revenus à six mois à leur MMSE initial (40 % versus 24 %) mais la différence n’était plus significative à un an. Au total, un delirium postopératoire est suivi d’un déclin initial avec altération prolongée.

Jane Saczynski et coll. New England Journal of Medicine du 5 juillet 2012, pp. 30-39.

 Dr E. DE V.

Source : lequotidiendumedecin.fr