Décès du Dr Albert Hercek, pionnier de la formation continue

Publié le 10/02/2011
1297354200226783_IMG_54039_HR.jpg

1297354200226783_IMG_54039_HR.jpg
Crédit photo : DR

Un ardent défenseur de la médecine générale s’en est allé. Le Dr Albert Hercek est décédé ce jeudi matin. Médecin généraliste militant d’Asnières, en banlieue parisienne, il était une figure de sa discipline pour laquelle il a œuvré toute sa vie afin qu’elle accède au statut de spécialité.

Créateur avec le Dr Pierre Gallois de l’Union nationale des associations de formation médicale continue (UNAFORMEC) en 1978, le Dr Hercek a également été à l’origine, cinq ans plus tard, de la création du Collège national des généralistes enseignants (CNGE). Lui-même enseignant de médecine générale pendant 30 ans, il fut coordonnateur du département de médecine générale de Bichat de 1991 à 1998.

À la tête de l’Institut français pour l’étude et le développement de la médecine générale (IFED-MG), il contribua à la création de la revue « Exercer » en 1989 dont l’objectif était « d’affirmer la spécificité des généralistes qui aspirent à la légitime reconnaissance de la qualité de leur exercice ».

Ce pionnier de la formation médicale continue a inspiré nombre de confrères parmi lesquels le Dr Philippe Bonet, actuel président de l’UNAFORMEC. « Albert Hercek m’a donné l’envie de m’engager dans la FMC, de devenir maître de stage, commente le Dr Bonet. Il était généraliste et fier de l’être. Son combat, c’était que les médecins généralistes soient de qualité, avec une formation initiale et continue mais aussi une recherche de haut niveau ». Le Dr Bonet salue le « parcours époustouflant » du Dr Hercek, homme « exigeant et rigoureux » qui fut aussi le conseiller santé du Grand Orient de France et l’un des médecins attitrés du Général de Gaulle.

 CH. G.

Source : lequotidiendumedecin.fr