Courrier des lecteurs

De l’avortement criminel à l’IVG  Abonné

Publié le 15/12/2016

On peut être pour ou contre l’IVG, avec d’excellentes raisons dans un cas comme dans l’autre. Mais comme dans bien des domaines, avant d’approuver ou de critiquer la manière dont les choses se passent au temps présent, il serait nécessaire de connaître comment elles se passaient aux temps précédents. Or je doute que ceux qui se prononcent sur ce sujet aient tous une expérience vécue de ce qu’était la situation avant la loi Veil.

Cette situation je l’ai, nous l’avons, vécue lorsque, internes en chirurgie, nous prenions des gardes dans les hôpitaux dans les années 60.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 16€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte