Cardiomyopathie

De la génétique à la thérapeutique  Abonné

Publié le 15/06/2017

Plusieurs publications récentes confortent la place grandissante de l’origine génétique des cardiomyopathies dilatées (CMD) dont on sait qu’elles sont familiales dans au moins un tiers des cas et une mutation pathogène identifiée dans environ 45 % des cas avec de larges panels de gènes analysés par méthode de séquençage haut débit.

Déterminisme génétique de la cardiomyopathie dilatée

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 16€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte