Cancer du sein à récepteurs hormonaux positifs

De bons résultats avec l'exémestane dans « The Lancet »

Publié le 21/02/2007
- Mis à jour le 21/02/2007

«LE PASSAGE à un traitement par exémestane après deux ou trois ans de tamoxifène améliore la survie sans maladie et se traduit par une modeste réduction du risque de décès.» Cette courte phrase conclut le travail publié par R. C. Coombes et l'équipe internationale de l'« Intergroup Exemestane Study » (IES), qui a évalué l'apport de cet inhibiteur de l'aromatase chez des femmes ménopausées atteintes d'un cancer du sein invasif, unilatéral, positif pour les récepteurs aux estrogènes ou au statut inconnu.

Ce contenu est réservé aux abonnés

Je m'abonne à partir de 1 €

Déja abonné au journal ?

Activez votre abonnement web

Déjà abonné ?