Bactériémies à SARM

DAPTO si VANCO tombe à l’eau  Abonné

Publié le 30/10/2014

La vancomycine est toujours indiquée en première intention dans les infections à S. aureus résistant à la méthicilline (SARM), mais cette indication doit être pondérée en fonction des concentrations minimales inhibitrices (CMI) observées. Bien que rendus sensibles sur les antibiogrammes jusqu’à une CMI = 8 µg/L, le risque d’échec du traitement antibiotique ainsi que la mortalité intra-hospitalière augmentent, particulièrement lorsque la CMI ≥ 2 (1).

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 16€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte