Dangereuses sorties de parcours de soins  Abonné

Publié le 02/05/2014

Une étude présentée par le Dr Cédric Rat (1) dans le champ du mélanome témoigne des difficultés pour les professionnels d’assurer dans certains cas la continuité des actions de dépistage des cancers. L’enquête menée dans le cadre de la cohorte COPARIME, montre qu’une part importante de patients identifiés comme à haut risque de mélanome par leurs médecins généralistes, puis inclus avec leur consentement dans un dépistage ciblé, ne consulte finalement pas de dermatologue vers qui ils sont pourtant orientés.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 16€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte